Sensô-ji & Asakusa-jinja

金龍山浅草寺 – 浅草神社

Le Sensô-ji est un temple bouddhiste dans le quartier d’Asakusa à Tôkyô. L’un des plus anciens temples de Tôkyö. Et l’un des plus beau. sa visite est pratiquement incontournable.

Ce temple est situé dans un quartier touristique où il est très agréable de se balader. Il comporte de plus un très jolie petit jardin (entrée payante).

Sensô-ji

Cour du Sensô-Jî durant le festival des fleurs.

Découverte

Quartier prés du Senjô-jî

Rue commerçante

Nous arrivons par exemple à la station Asakusa de la ligne Tsukuba Express (que l’on peut prendre depuis Akihabara). En se dirigeant vers l’est on tombe quelques minutes après sur une petite route pleine de boutiques qui longe le jardin du temple.

Vous pourriez également arriver de l’autre coté (à l’est) à la station Asakusa de la Tobu Skytree Line. Si par exemple vous venez de visiter la Tôkyô Skytree. Cependant dans ce cas, vous pouvez aisément aller de l’un à l’autre à pieds en un petit quart d’heure de marche.

Enfin, si vous désirez découvrir le temple en entrant par la voie principale, il vous faudra aller chercher la Kaminarimon (雷門, porte du tonnerre) un peu plus au sud.

Nakamise-dôri

Nakamise-dôri

Nous rejoignons ensuite la Nakamise-dôri (仲見世通り). Il s’agit de la voie d’accès principale au temple.

Hôzômon

Hôzômon

Elle s’étend de la Kaminarimon (雷門, porte du tonnerre) à la hôzômon (宝蔵門, Porte de la salle aux trésors). Elle est remplie de petite boutiques pour touristes. Vous y trouverez des kimonos, des masques no, des friandises, des éventails, des baguettes, des tampons encreurs, du papiers japonais, … . Bref c’est un endroit idéal pour trouver des souvenirs et des cadeaux.  Lors des matsuris (festivals), on trouve en plus des stands de nourriture classique de ce genre d’événement.  Faite cependant attention à l’heure. En effet en février 2006, il m’est arrivé de passer trop tard. C’était le début de soirée et tout été fermé.

L’un des plus beau bâtiments du temple est la pagode à cinq étages. Elle n’est malheureusement pas visitable car réservée aux croyants. Cependant son extérieur est splendide. De nuit ses illuminations sont également magnifique.

Le bâtiment principal du temple abrite uns statue de la déesse bouddhique Kannon (voir l’histoire ci-dessous). Attention il n’est pas toujours ouvert.

Tout autour se trouve d’autres bâtiments dans un petit parc :  Denbōin (伝法院, Denbōin?) et Chingodō (鎮護堂, Chingodō?), Yōgōdō (影向堂, Yōgōdō?), Yakushidō (薬師堂, Yakushidō?), Awashimadō (淡島堂, Awashimadō?) et Zenizukajizōdō (銭塚地蔵堂, Zenizukajizōdō?).

Jardin, vue sur le lac

Jardin, vue sur le lac

A l’est du temple, on trouve un jardin dont l’entrée est payante. Elle peut être accompagné d’une exposition. Je ne sais si c’est permanent. A l’époque où je m’y suis rendu, c’était une exposition sur le thème du cheval du 21 mars 2013 au 7 mai 2013.

Maison de thé

Maison de thé

Indépendamment de cette exposition, le jardin est très jolie. Il est certes petit mais est vraiment typique. Il est construit autour d’un petit lac. Sur ces bords, on peut également voir une maison de thé.

 

 

Histoire

Asakusa-jinja

Sanctuaire Asakusa

Le Sensô-ji est un temple bouddhiste. Il contiendrait une statue de la déesse Kannon (bodhisattva). Les origines ne sont pas nettes. Elles sont empreintes de légende. Cela commencerait par la découverte d’une statue de cette déesse le 17 mai 628 par 2 pécheurs : les frères Hinokuma (Hamanari et Takenari Hinokuma). Ils auraient remonté la statue dans leur filet pendant qu’ils péchaient dans le Miyato, un affluent de la Sumida. Haji no Nakamoto, seigneur du village, y vit un signe. Il fit un tel sermon à Bouddha que les deux frères se convertir au Bouddhisme. Un temple fût construit pour garder la statue.

En 1649, le shogun Tokugawa Iemitsu y fit ériger un sanctuaire shintô à la mémoire des 3 hommes : Asakusa-jinja. Il administration japonaise en 1951. Anciennement associé à la secte Tendai, il est maintenant indépendant.

 

Evénements

Sanja Matsuri

Le festival principal est le Sanja matsuri. C’est l’un des principaux festival shintô de Tôkyô. Il est bien sûr en l’hommage des 3 fondateurs du Sensô-ji. Il a lieu tous les ans le troisième weekend de mai. Très fréquenté, il y a chaque année entre 1,5 et 2 millions de visiteurs. Si de nombreux aspects du festival remonte à l’origine du temple, la forme actuelle a été codifiée à l’époque de la création du sanctuaire Asakusa.

Les mikoshis sont les éléments les plus fédérateurs du festival. Il s’agit de palanquins shintôiste qui sont balader dans les rues. Lors du Sanja Matsuri, 3 mikoshis en particuliers sont importants. Chacun ressemble à une réplique des bâtiments du temple et sont porteur de l’esprit des esprits (kami) des 3 hommes fondateurs. Pendant tout le festival plus de 500 hommes par groupe de 40 pour chaque mikoshi se relaient pour porter ces lourds palanquins de prés d’une tonne chacun. Ils sont réalisés en matière précieuses et valent environs 40 millions de yens chacun.

Hana Matsuri

Hana Matsuri

Hana Matsuri

Le Hana Matsuri est la fête des fleurs et l’anniversaire de bouddha. Elle se déroule le 8 avril dans tous les temples bouddhistes du Japon. Si j’en parle ici c’est qu’il m’a été donnée à voir ce festival au Sensô-ji.

A la Hôzômon, on remet des fleurs. En se baladant dans le parc autour des bâtiments, on peut alors les déposer sur des autels.

 

Anniversaire de Bouddha

Anniversaire de Bouddha

Durant le festival, de petites statues ou images du Bouddha sont exposées. On peut alors verser dessus du Amacha ( « thé sucré ») ou du Amazake (boisson faiblement alcolisée à base de riz fermenté).

Les enfants dégustent l’amacha qui est une infusion japonaise, obtenue à partir de feuilles écrasées et fermentées d’hortensia originaire du Japon. Elle contient un édulcorant naturel 400 à 800 fois plus sucrant que le sucre.

 

Galerie

En savoir plus