Le mont Nokogiri et le Nihon-ji (Chiba)

鋸山 – 日本寺

Statue avec des offrandes

Le Nihon-ji Daibutsu, le grand bouddha de pierre du mont Nokogiri offre l’avantage par rapport à celui en bronze de Kamakura d’être plus difficile d’accès. Il faut en effet marcher un peu dans la montagne pour le rejoindre. Cela peut-être considéré comme un avantage car cela signifie qu’il est de ce fait moins fréquenté.

Excursion

Kanaya depuis Nokogiri

Kanaya depuis Nokogiri

Un beau matin d’avril (2013), je pars avec un groupe d’amis et ALJ de Tôkyô, pour une petite excursion au mont Nokogiri. Ce n’est pas la porte à coté. Il nous faut prendre les transports en commun jusqu’au port de Kurihama. De là, traversé de la baie de Tôkyô jusqu’au port de Kanaya. On prend alors le téléphérique pour gagner la montagne.

De là un périple de plusieurs milliers de marches nous attendait. Rassurez-vous il n’y a quand même pas besoin d’être un sportif accompli.

Vers le tiers du trajet, nous arrivons à un bas-relief de 30 mètres de haut de la déesse boddhisattva Kannon. Il est sculpté dans une ancienne carrière de pierre.

De nouveau quelques efforts pour monter un peu plus loin et on arrive au Nihon-ji. Là, on peut enfin contempler le Daibutsu de 31 mètres de haut. C’est le Yakushiji Nyorai, le bouddha de la guérison. On peut d’ailleurs voir qu’il tient dans sa main un pot d’onguent.

Toutes ces marches nous ont quand même bien fatigué. Aussi avons nous profité du onsen  du ryokan Kajiyaryokan pour nous délasser avant de rentrer. C’est un onsen public (c’est à dire non individuel). Il n’est pas mixte et bien sûr c’est complètement nu que l’on accède aux douches et aux bassins. Un premier basin à 40° permet la relaxation. Et nos muscles endoloris par cette journée de grimpette se sont vite dénoués. Si l’on a envie, comme moi de tenter l’expérience, il y a juste à coté un bassin d’eau froide (enfin avec le contraste je pense que c’est simplement à température ambiante). Attention gare au retour dans le bassin d’eau chaude : ça pique !

informations pratiques

S’y rendre

Tampon Tokyowan Ferry

Tokyowan Ferry

De Tôkyô, il faut se rendre à la Tôkyô station de bonne heure et prendre la JR Yokosuka Line jusqu’à Kurihama. De là, il faut prendre 10 minutes la ligne de bus Keihin Kyuko. De là, traversé en ferry de 40 minutes via le Tokyowan Ferry. Qui est une très ancienne ligne de liaison entre ces deux ports.

A Kanaya, vous pourrez prendre le téléphérique Nokogiriyama.

Billet d'entrée au Nihon-Ji

Billet d’entrée au Nihon-Ji

 

Prix (avril 2013) :

Adulte : 600 Yens
Enfant : 400 Yens

Géolocalisation

Le Nihon-ji est sur le mont Nokogiri, prés du port de pèche de Kanaya, district d’Awa, préfecture de Chiba sur l’île d’Honshu.

Coordonnées (du grand Bouddha) : 35°09’27.6″N 139°50’04.7″E

Astuces

Repas

Tempura à "The Fish"

Tempura à « The Fish »

Le trajet jusqu’au mont Nokogiri est assez long, heureusement, on peut prendre son repas de midi à Kanaya avant de prendre le téléphérique.

Les spécialités locales sont bien entendues basées sur la pèche. Vous pouvez traverser le marché aux poissons pour arriver au restaurant avec vue panoramique « the Fish ». C’est clairement un restaurant pour touriste mais les produits sont frais.

Onsen

Kanaya est une station thermale. Après avoir marché dans la montagne toute l’après-midi, se délasser dans un Onsen est une bonne idée pour vous débarrasser des fatigues de la journée. Par exemple au ryokan Kajiyaryokan.

Le mont Nokogiri

Vue depuis le Mont Nokogiri

Vue depuis le Mont Nokogiri

Le mont Nokogiri tire son nom d’une scie japonaise utilisée en ébénisterie et en menuiserie. Ce nom se rapporte à sa forme dentelée.  Il possède une infrastructure routière importante (2 tunnels) en raison de l’exploitation d’une carrière de pierres à l’époque EDO.

Son site touristique principal est bien sûr le Nihon-ji qui est accessible via le téléphérique Nokogiriyama.

Le Nihon-Ji

Nihon-Ji

Kannon du Nihon-Ji

Kannon

Le Nihon-Ji est un temple Bouddhiste de la secte Sôtô Zen. Il a été fondé en 725 à l’époque Nara.

Il passe par plusieurs phases de destructions/abandons et reconstructions. Outre le grand Bouddha, on peut-y voir :

    • Un grand bas relief de la déesse Kannon de 30,3m de haut de 1966 (dans les anciennes carrières).
    • Les sculptures Rakan Arhat de 1774
    • La cloche Bonsô de 1321
Plan du Nihon-Ji

Plan (avril 2013)

Yakushiji Nyorai

Yakushiji Nyorai

Yakushiji Nyorai

Le Yakushiji Nyorai est le Bouddha de la guérison. Yakushiji Nyorai fait l’objet d’un culte important au japon. Celui du Nihon-Ji possède un pot d’onguent qu’il tient dans la main.

Haute de 31 mètres ce Bouddha monumental est en pierre

Dimensions

Dimensions

Détournement

Le nom Nokogiri a été utilisé pour une librairie informatique en Ruby permettant le parsing d’xml. Je ne sais cependant pas si cela vient du mont Nokogiri ou plus logiquement de la petite scie Japonaise.

En savoir plus